Maîtrise d’ouvrage : EPA NICE ECOVALLEE
Maîtrise d’œuvre :
D&A architecture, urbanisme, paysage et infrastructures
ARTELIA BET Ingénierie urbaine, hydraulique et infrastructures
TRANSVERSAL, Analyse des marchés immobiliers
Alain BOURDIN, Sociologue - Évolution des modes de vie, Stratégie urbaine
Missions :
Concours Lauréat 2011
Maîtrise d’œuvre urbaine de la ZAC - Coordination architecturale et paysagère
Plan directeur / CPAUPE / Fiches de lots
Maîtrise d’œuvre des espaces publics
Secteurs d’étude :
Périmètre étendu Grand Méridia: 200 HA 
ZAC Nice Méridia : 24 HA
Programmation :
LOGEMENTS : 177 200 m² (environ 2500 logements)
40% de locatif social, locatif intermédiaire et d’accession sociale et 60% de locatifs et d’accession libre 
BUREAUX : 116 890 m² dont des laboratoires de recherche et développement 
COMMERCES : 11 045 m² dont des services de proximité 
HÉBERGEMENT/HÔTELERIE : 6 465 m² 
ÉQUIPEMENTS : 35 900 m² dont des bâtiments universitaires et le Campus Régional de l’Apprentissage
Montant des travaux : 25M€
Durée des études : En cours - Accord cadre 10 ans 
Durée de réalisation : 15-20 ans
 

La Plaine du Var représente le dernier espace de développement urbain conséquent de Nice. La technopole urbaine de Nice Méridia, nouvelle centralité métropolitaine se développe à la place de « l’arrière-cour » qui préexistait et où s’amoncelaient des équipements logistiques, des friches interstitielles, quelques logements et des concessionnaires automobiles. Elle s’inscrit dans le cadre ambitieux de l’Ecovallée et de l’Ecocité Nice Côte d’Azur.
 
La trame des espaces publics s’appuie sur le système de voies métropolitaines Nord-Sud qui convergent vers le centre, mais aussi sur la géographie avec la mise en perspective des coteaux par trois jardins linéaires perpendiculaires au fleuve.
Le projet se constitue par substitution progressive des parcelles existantes. Le plan directeur établi n’est pas un plan-masse définitif, mais une faisabilité et une volumétrie souhaitée. Ceci permet une flexibilité programmatique dans le temps.
La technopole urbaine a pour ambition d’associer les fonctions et avantages des technopoles traditionnelles aux aménités offertes par un quartier de centre-ville : desserte en tramway, animation, qualité et intensité urbaines, offre résidentielle, mixité fonctionnelle, générationnelle, sociale et morphologique… Elle se concrétise déjà aujourd’hui par l’accueil d’établissements d’enseignement supérieur et de recherche comme l’IMREDD, l’installation d’entreprises innovantes ou encore avec l’ouverture prochaine du Centre Régional de l’Apprentissage.

À Nice Meridia, des architectures de très haut niveau sont attendues en considérant le désir d’une certaine diversité et la crainte d’une monotonie qui apparenterait ce quartier à un unique bâtiment. Une architecture remarquable par elle-même, mais dont la première mission est d’être au service de la ville. Dans cet esprit, chaque architecte est invité à donner le meilleur de lui-même avec toute sa capacité d’invention, mais dans un dialogue avec ses voisins. L’esprit recherché de Méridia est plutôt celui des villes où les constructions inscrites dans la continuité des espaces urbains et dans la répétition des types exprimeraient leur individualité « sotto voce ». Quel esprit pour Méridia ? Il n’y a pas de tradition à appliquer mécaniquement, mais il faut exprimer l’adéquation au climat méditerranéen et l’appartenance à Nice-Côte d’Azur où les bâtiments d’habitation possèdent de généreux espaces extérieurs. L’architecture doit être bioclimatique et pas seulement conforme à la réglementation thermique. La ventilation naturelle traversante procure une climatisation naturelle à l’intérieur comme à l’extérieur. On recherche la lumière, mais on se protège de la chaleur. La lumière doit donc, sauf en hiver, être réfléchie sur des murs, des protections solaires en adéquation avec l’orientation.  La végétation joue également un grand rôle en procurant de l’ombrage et en réduisant la chaleur par évapotranspiration.


Au-delà de la ZAC, la réflexion stratégique porte sur un périmètre s’étendant vers le nord et le sud sur plus de 200 ha. À cette l’échelle, Méridia aura atteint une taille critique comparable à celles des grandes technopoles européennes, tout en conférant une structure et une qualité urbaines à cette partie de la ville de Nice et de la Plaine du Var.

Projets en commun

Illustration - Nice Meridia : une nouvelle centralité
Illustration - Plan directeur Grand Meridia (300ha)
Illustration - Plan directeur Meridia (24ha)
Illustration - Extrait plan de toiture : usages et production d’énergie.
Illustration - Une programmation ambitieuse
Illustration - Des idées qui circulent
Illustration - Vue du cours de l’université – Arrêt Meridia - Ligne  T3
Illustration - Vue du cours de l’université – Arrêt Meridia - Ligne  T3
Illustration - Vue depuis le Parc de l’Université
Illustration - Vue depuis le Parc de l’Université
Illustration - Amorce du Cours Robini
Illustration - Vue sur les coteaux depuis une venelle
Illustration - Chantier 2015-2020 Cours de l’université