Maître d’ouvrage : Métropole Aix-Marseille-Provence
Maîtrise d’oeuvre :
D&A / Tamgram / Ingerop / 8’18’’
Missions Maîtrise d’œuvre complète des espaces publics
Durée des études : 2017> en cours
Montant des travaux : 54 M€ HT
* Section Ste Cécile / Chave : marché de travaux M1 = 83 600 m²
* Section Chave / Blancarde : marché de travaux M2 = 43 400 m²
* Section Blancarde / St Just : marché de travaux M3 = (29 389 + 18 750) = 48 139 m²
* Section Place de Pologne / Ste Cécile : marché de travaux M4 = 23 361 m²

Le projet de la métropole a fixé ses priorités pour le boulevard du Jarret : favoriser l’usage de la marche et du vélo, donner la priorité aux transports en commun et conserver les arbres. Cette politique inverse ce qui prévalait : aménager le boulevard d’abord pour ces modes puis, ensuite, organiser la mobilité des véhicules individuels. Cet objectif est devenu possible grâce au report du trafic sur le nouveau périphérique L2. 
La mission d’étude et de suivi de chantier nous a été confiée à l’issue d’un concours, en collaboration avec l’agence Marseillaise Tangram. La première tranche est livrée.  
Dès à présent les habitants prennent possession de cette avenue majeure de Marseille, qui dessert l’hôpital de la Timone et ses universités, ses multiples faubourgs animés et ses pôles d’activités. D’une voie faite de ruptures et encombrée par la voiture, notre projet a fait du boulevard un aménagement qui allie confort et lisibilité. Les larges trottoirs de plus de 3 mètres de large et les pistes cyclables se glissent sous la canopée des platanes existants et des nouveaux alignements. 

La présence de la rivière du Jarret, recouverte par l’infrastructure, se devine par la géographie : un talweg imposant des pentes aux rives urbanisées, comme l’ancienne bastide de l’hôpital qui domine depuis sa terrasse l’un des cœurs battants de la ville. Le boulevard est peu marqué par les alignements de façades. La très grande variété de bâtiments raconte une partie de l’histoire de son urbanisation.  De ces accidents le projet tire certains de ses principes programmatiques, avec des places et des jardins qui se découvrent dès que l’espace s’étire, offrant aux usagers de nouveaux lieux de vie. 
Les matériaux sont robustes. La pierre calcaire souligne les rives et se transforme en banc place de la Timone.
 Le mobilier a été spécifiquement dessiné, avec la création d'une ligne de bancs, en bambou pressé, qui se décline en banquettes et en table.

Illustration - Marseille – La requalification du Boulevard du Jarret
Illustration - Marseille – La requalification du Boulevard du Jarret
Illustration - Marseille – La requalification du Boulevard du Jarret
Illustration - Marseille – La requalification du Boulevard du Jarret
Illustration - Marseille – La requalification du Boulevard du Jarret
Illustration - Marseille – La requalification du Boulevard du Jarret
Illustration - Marseille – La requalification du Boulevard du Jarret
Illustration - Marseille – La requalification du Boulevard du Jarret
Illustration - Plan de situation
Illustration - Plan des aménagements
Illustration - Schéma de principe de l’aménagement du boulevard
Illustration - Perspective secteur Timone
Illustration - Plantations et piste cyclable
Illustration - Sortie du métro Timone
Illustration - Aménagement des seuils
Illustration - Création d’un mobilier spécifique